• Chapitre 1 : Le début d'une belle histoire...

    Et si je ne l'avais pas rencontré... Si ce garçon n'avais pas hacker ce site... Rien n'aurai changé?

    Je suis un addict des jeux. Matin, midi et soir, mon monde monde tourne autour des jeux vidéos. Je suis un humain ultra connecté. A l'aube de mes 20 ans, je vis toujours chez ma mère. Elle ne m'a jamais viré, elle aurait elle aurait peut-être dû.

    Un jour, une femme est venue chez nous sans que je puisse voir son visage. Je me souviens seulement de son ton, faussement mielleux. J'aurai peut-être dû lui dire que c'était une arnaque, que cette "assistante de vie" n'allait lui apporter que des emmerdes. Mais je suis resté dans ma chambre, en me disant qu'au fond de moi ce n'était pas grave. Et puis, elle est restée de moins en moins à la maison. Elle semblait épuisée dans sa manière de parler, son tic de ne pas toujours finir ses phrases. Pourtant, elle restait la même, elle continuer de pleurer bêtement devant les comédies romantiques et elle continuait de sortir se promener les jours de pluie.

    Et un jour, un jour de pluie, elle est sortie se promener. Elle n'est pas rentré ce jour là, ni le jour suivant, ni celui d'après. Et au bout du troisième jours, je reçu sur mon téléphone un message d'un numéro inconnu disant : " Je t'aime, adieu." Sur le coup, ça m'a fait rire car j'ai pensé à une farce d'un de mes amis gamers.

    Après 5 jours d'absences, je suis sorti de l'appartement pour la première fois depuis deux ans. J'ai croisé des voisins sur le pallier, je ne me suis pas arrêter mais j'ai quand même entendu leur conversation. Ils parlaient d'un accident, que quelqu'un serait tombé du toit et serait mort. Comme tout, je n'y fis guerre attention. Une fois ma tâche terminé, je repartis dans l'appartement avec l'espoir de pouvoir enfin jouer mais dès que je franchis la porte, le téléphone sonna. C'était le notaire et il me parla pendant plus d'une heure avant que je ne puisse réaliser ce qu'il me disait. Ma mère était morte, elle s'était suicider. D'après lui, elle m'avait légué l'appartement plus tout ses dettes. Des dettes ? Depuis quand avait-elle des dettes ? D'un coup, la réalité me frappa en plein visage. Je me senti tout petit et d'un égoïsme monstre. C'est à ce moment là que je suis tombé en dépression. Et qu'est ce que j'ai fait ? Je me suis remis à jouer.

    Sur mon jeux, quelqu'un me demanda comment je pouvais faire pour être si fort. Il m'a demandait si j'étais un hacker. Je lui ai répondu que non, mais que je pourrai bien le devenir.

    J'ai d'abord détruit informatiquement la société qui avait tué ma mère, puis j'ai renfloué mes propres caisses en piratant des comptes bancaires bien fournis. Tel un Robin des Bois moderne qui garderait l'argent des riches pour lui. Et c'est là que je me suis fait chopé. L’État m'accusait d'avoir volé, chose qui n'était pas fausse, mais mon avocat était compétent et très onéreux. A la fin de l'audience, les journalistes me sautèrent dessus tel des requins à la recherche d'informations croustillantes. Heureusement que j'ai appris deux trois trucs avec les jeux vidéo, dont l'une est de savoir facilement me cacher.

     

    Je viens d'une famille assez aisée et je n'ai jamais manqué de rien. Aujourd'hui je me demande ce que je fais là. J'ai du ma à me convaincre que je viens ici pour comprendre ce garçon. En effet j'ai vu sa photo et j'y ai lu une profonde tristesse. J'ai toujours eu une sorte de "don". Je peux lire les expressions faciales des gens. Je les comprends. Alors quand j'ai vu sa souffrance, j'ai décidé de lui parler après l'audience. Je ne peux pas me permettre de le laisser seul avec tous ces sentiments.

    Je me suis donc intégrer furtivement au groupe de journaliste mais ils me distancèrent rapidement. Je me suis donc arrêter quelques instants pour reprendre mon souffle et à une dizaine de mètre de moi, je vois le jeune hacker    (enfin jeune, il a le même âge que moi) sortir d'un placard à balai. Je ne me pose pas trop de questions et je pars à sa poursuite. Comment un gamer peut-il courir aussi vite ? Je l'attrape par le bras mais il se dégage violemment. Il me lance un regard plein de haine, regard qui s'adoucit quand il croise le mien. 

    "J'aimerais vous aider !" Lançais-je.

    "Pas besoin d'aide" Répondit-il violemment.

     "Je sais que c'est faux"

    Je suis assez timide donc lui dire ça avait été très dur pour moi. Il ne me répondit pas, il me tendit simplement un bout  de papier où il avait inscrit :  " RDV dans 2h sur Méga-Game.fr".

    Le prochain chapitre sera pour OceanehpBonne chance !

    Sinon quelqu'un a t-il des nouvelle de Maddison Smith ? Impossible d'aller sur son profil


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :